Jusqu’où iront les régimes racistes arabo-berbères de Mauritanie ?

On le savait, le fantasme de beaucoup de régimes issus de l’élite arabo-berbère dominante qui se sont succédé à la tête de la Mauritanie, a toujours été la la fin de la majorité négro-africaine en termes de nombre. Et pour cela tous les moyens sont bons. La majorité des Noirs (les Bambara, les Soninké, les Peuls, les Haratines, descendants d’esclaves) a été marginalisée, humiliée, et a même subi plusieurs massacres de la part des différents pouvoirs arabo-berbères.

On se souvient qu’au début des années 1980, l’arrivée du dictateur Maouya Sid Ould Ahmed TAYA fut une période de véritable terreur pour la population négro-mauritanienne. Son tort ? Avoir attiré l’attention de la minorité sur les brimades qu’elle subit à travers « le manifeste du Négro-Mauritanien opprimé » lancé par les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM, http://www.flamnet.net). Après de grandes purges de Noirs au sein de l’armée sous couvert de pseudos tentatives de coups d’Etat, ce régime qui a porté le racisme anti-noir à son summum, profite de conflits frontaliers avec ses voisins pour déporter plus 100 000 Mauritaniens noirs au Sénégal et au Mali.

Mais malgré toute cette barbarie, les pouvoirs arabo-berbères ne sont pas parvenus à inverser le cours de la majorité démographique. Alors, ils sortent de temps en temps une autre arme: le recensement discriminatoire ciblé. Comme l’a rappelé Malick Boubou SALL, représentant de la Communauté négro-mauritanienne en Belgique dans l’émission « Sous l’Arbre à Palabres » sur Radio Campus, d’autres recensements avaient déjà été organisés dans le passé: après 1960, en 1977 et en 1988. Mais à chaque fois, les résultats n’ont pas été publiés car malgré l’exclusion de nombreux Noirs, ils restaient toujours majoritaires.

L’actuel régime de Mohamed Abdelaziz dans lequel les nationalistes arabes sont majoritaires, tente lui aussi le coup du recensement discriminatoire après avoir tenu un discours rassembleur et antiraciste, afin de pouvoir se faire élire suite au coup d’Etat militaire qu’il perpétra en 2008. Officiellement, le recensement doit permettre de doter le pays d’un fichier d’état-civil fiable basé sur la biométrie, en diffusant de nouvelles pièces d’identité. Ce recensement exclut tous les déportés noirs ainsi que tous ceux à qui on a arraché par force leurs papiers. On demande à des vieux Noirs nés pendant la colonisation et qui n’ont pas de papiers de prouver leur « mauritanité » ! On pose des questions de géographie aux Noirs, on leur demande même s’ils connaissent telle ou telle personnalité arabe avant de se faire recenser. Une vraie infamie ! On demande même à d’anciens ministres ou députés noirs de prouver qu’ils sont Mauritaniens ! Évidemment, les Arabo-Berbères ne subissent pas toutes ces humiliations. Toutes les instances chargées d’organiser ce recensement sont composées à très grande majorité d’Arabo-Berbères.

Il est temps que le pouvoir arabo-berbère cesse toutes ces pratiques racistes nauséabondes qui n’ont qu’un seul but: réduire le nombre de Mauritaniens noirs. Il faut soutenir toutes les organisations comme les FLAM qui luttent pour la dignité des Négro-Africains de Mauritanie, qui reste un pays où l’esclavage existe encore ! Et le gouvernement ne met rien en oeuvre pour lutter contre ce phénomène barbare et inhumain !

 

Ecoutez l’émission Sous l’arbre à palabres de Radio campus sur la question négro-mauritanienne en cliquant sur ce lien: http://www.arbrapalabre.be/

Publicités

A propos KALVIN SOIRESSE NJALL

Journaliste, Écrivain, Coordinateur du Collectif "Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations" rassemblant 130 associations africaines subsahariennes de Belgique. Passionné de littérature et de contradiction.
Cet article a été publié dans Commentaire d'actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jusqu’où iront les régimes racistes arabo-berbères de Mauritanie ?

  1. tu ne peux comprendre ce qui se passe car tu es en Belgique aujourd’hui la moitié des négro-mauritaniens sont des immigrés du senegal et du mali, en tant que mauritanien je trouve normal que l’état commence des procédures , un pays avec 25 % d’immigré , c’est assez incroyable .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s