ETATS GENERAUX DE LA JEUNESSE AFRICAINE DE BRUXELLES: Une initiative à connaître et à soutenir

EGJA

Quoiqu’on dise, un pays est fait de différentes composantes. Ces composantes se forment au fil des influences que le pays subit volontairement ou involontairement. Laplupart des pays en ont conscience et l’intègrent dans leurs conceptions politiques et sociétales. Chaque composante de la société s’efforce de donner des gages qui rassurent les autres composantes qui forment la nation. C’est ainsi qu’on s’accepte. Chaque composante doit s’organiser lorsqu’elle veut exister au sein de la nation et lorsqu’elle veut montrer qu’elle peut apporter quelque chose de concret à elle-même et aux autres.

Comme laplupart des  composantes démographiques de la Belgique, la composante africaine subsaharienne n’y échappe pas. C’est à partir du constat d’une certaine dérive conduisant certains jeune d’origine africaine subsaharienne à des actes de violence inacceptables qu’a été décidé la mise en place des Etats Généraux de la Jeunesse Africaine (EGJA). Le constat a été fait par certains membres de cette jeunesse que cette dernière n’est pas présentée sous son meilleur jour dans la société et notamment dans les médias. C’est pourquoi  avec à leur tête Olivier KAYOMO de l’association « La Conscience Africaine » conseillés par des aînés, ils ont décidé de provoquer un mouvement de réflexion.

Ce mouvement de réflexion se déclinera sous la forme d’un forum citoyen qui se déroulera tous les samedis du mois de mars jusqu’au mois de mai. Il accueillera 90 délégués (dont le tiers seront des jeunes) de toutes les représentations des la composante africaine subsaharienne: plus de 30 associations africaines, groupes de jeunes, « bandes de jeunes », services d’aide à la jeunesse, IPPJ, des animateurs de rue, églises, acteurs socio-culturels, un historien, un psychologue et un sociologue, des représentants de la police et des éducateurs. 10 réunions  dont 6 en commission et 4 en plénière sont prévues entre mars et mai 2010. Les délégués  seront répartis en 3 commissions:

Commission Culture et Histoire/Commission Famille et Education/Commission Jeunesse et Citoyenneté.

Il s’agit pour ces Etats généraux d’aider cette jeunesse à assumer sa double identité culturelle, à réussir sa citoyenneté et à croire à l’égalité des chances; de réfléchir sur les voies et moyens d’éradiquer les violences entre jeunes, écouter et dialoguer avec les parents des victimes. Il s’agit aussi surtout à la fin d’élaborer un cahier des charges, indiquant les pistes de solution, les outils pour combattre pour combattre la violence et les moyens de libérer l’énergie positive qui tirera cette jeunesse vers le haut.

Il est à noter que ce projet est soutenu par la fondation Roi Baudouin.

La citoyenneté exemplaire exige une prise d’initiatives. C’est ce qui est tenté dans ce projet. A bon entendeur, Salut!

Site des EGJA: cliquez sur le lien:
http://www.etatsgenerauxjaf.be/index.htm

Publicités

A propos KALVIN SOIRESSE NJALL

Journaliste, Écrivain, Coordinateur du Collectif "Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations" rassemblant 130 associations africaines subsahariennes de Belgique. Passionné de littérature et de contradiction.
Cet article a été publié dans Commentaire d'actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s