Pierres, libérateurs de conscience

SL374402Lancer des pierres,

Geste rebelle dont je suis le plus fier,

Auquel j’ai assisté à huit ans,

Et que j’ai imité à vingt ans.

Lancer des pierres,

Geste d’une conscience enchaînée,

Que les judas de la liberté veulent formater,

Pour nous empêcher de leur brûler le derrière.

Lancer des pierres,

C’était pour nous la seule arme,

Après avoir sonné en vain l’alarme,

C’est pourquoi étudiant j’ai adoré le faire.

Lancer des pierres,

Contre la matraque c’était clair,

Il fallait à tout prix défendre le savoir,

Que voulaient détruire les voleurs d’espoir

SOIRESSE NJALL KALVIN

Publicités

A propos KALVIN SOIRESSE NJALL

Enseignant, Journaliste, Écrivain, Membre du Collectif "Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations", Mouvement décolonial afro-belge et panafricain. Passionné de littérature, de politique et de contradiction.
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s